Ivan Vuković

Le réseau OFFRES a la tristesse d’annoncer la brusque disparition de notre ami Ivan Vuković, de l’Université de Belgrade, survenue le 18 août 2017, d’un arrêt cardiaque. Spécialiste de Kant et d’épistémologie contemporaine, traducteur de Descartes, Ivan était aussi un musicien talentueux et un ami irremplaçable. Nous ne te remplacerons pas.

Appel à contributions – revue Knjizevna smotra, de l’Université de Zagreb, numéro spécial consacré à la littérature française

APPEL A CONTRIBUTIONS pour le numéro spécial de la revue « Književna smotra » consacré à la littérature française édité par Nenad Ivic et Maja Vukusic Zorica

 

Littérature des limites – Limites de littérature

 

Chaque littérature fait partie de réseaux complexes (linguistique, culturel, etc.) dans lesquels se nouent les relations particulières entre la langue et l’expression et la littérature qui la fonde et, sur un autre niveau, entre les problématiques et les thèmes appartenant à d’autres disciplines. Si l’on comprend la littérature comme un discours et une écriture, il semble que la littérature contemporaine, après avoir été au XIXe siècle comprise dans le sens restreint de Belles Lettres, est, dans un sens, revenu à la définition ancienne, rhétorique, de littérature comme tout ce qui est écrit, ce qui est caractéristique surtout de roman, mais aussi de tout récit (littérature documentaire, historique, etc.).

Une problématique est ici de tout premier intérêt : la problématique des limites. Limites entre le discours littéraire et le discours scientifique (historique, politique, économique, anthropologique, philosophique, documentaire, etc.).

L’hypothèse que nous avançons est la suivante : si la littérature se constitue au 21e siècle comme le dépassement de limites, par conséquent elle se constitue toujours comme écart elle-même.

Par exemple, les Vies minuscules de Michon constituent le questionnement de la limite du roman historique traditionnel et l’écart par rapport à ce roman (la mobilisation des acquis de la Nouvelle histoire : la vie quotidienne, la vie des hommes sans histoire, etc.). Sur l’autre côté du spectre, Pascal Quignard, avec les Derniers royaumes et la Critique du jugement, dépassent la littérature en englobant le discours philosophique contemporain et le discours mythique. Un autre exemple possible serait Sade, avec le dépassement du discours physiologique et rationaliste du XVIIIe siècle, par le « tout dire ».

Nous invitons toutes les contributions problématisant les concepts de la limite et de l’écart dans la littérature française, soit dans le contexte actuel, soit dans le contexte historique.

Toutes les contributions seront traduites en croate et soumises à la peer review (la revue « Knjizevna smotra » fait partie des CC publications) avant la publication.

La date limite de la remise des contributions : 1er mars 2018

 

Appel à candidatures – XVIIe édition de l’Université Européenne d’Été du réseau OFFRES

« Penser au-delà de l’homme : Limites, frontières et fins de l’humain »

Prague, République tchèque, 5 – 12 Juillet 2017

Organisé par : Chiara Mengozzi (CEFRES/Université Charles) et Ondřej Švec (Université Charles)

avec le soutien de l’Institut Culturel Roumain de Prague, l’Institut Culturel Italien de Prague et l’Agence universitaire de la Francophonie

Cette UEE pragoise entend répondre à l’urgence théorique, éthique et politique consistant à repenser la figure de l’humain à partir de ce qui a été traditionnellement conçu comme son extérieur. Nous questionnerons les différentes façons de délimiter le propre de l’homme, en portant une attention particulière à la violence cachée dans le geste de séparation entre l’humain et le non-humain, aux insuffisances de l’anthropocentrisme et aux risques que l’idée de l’homme comme mesure et maître de toutes choses comporte, ainsi qu’aux tentatives récentes de décentrer l’humain et de l’appréhender à partir de la nature, de l’animalité, de la pluralité des formes de vie et même des possibles transmutation ou disparition de sa forme actuelle.

Résolument interdisciplinaire, cette Université européenne d’été constituera un lieu de rencontres et d’échanges entre les sciences humaines – philosophie, études littéraires, sciences politiques, rhétorique, éthique, anthropologie, etc. – et les sciences de la nature, notamment la biologie et l’éthologie. Il s’agit, par ailleurs, d’une occasion unique d’engager un dialogue inédit et fécond avec des chercheurs venus de tous horizons, héritiers d’autres traditions. Afin de développer une critique convaincante de la thèse de l’exception humaine dans ses différents aspects et ses différentes répercussions éthiques et politiques, nous proposons d’orienter les travaux de cette UEE dans trois directions complémentaires : penser l’humain à partir de la nature, de sa frontière instable avec l’animal et, enfin, de son dépassement possible dans une perspective post-humaine.

Pour plus d’informations concernant le thème retenu pour cette édition, voir l’argument scientifique.

L’appel à candidatures de l’UEE 2017 s’adresse aux étudiants de niveau master et aux jeunes chercheurs francophones inscrits en thèse ou post-doc. Les frais d’hébergement des participants seront pris en charge par les institutions organisatrices. En revanche, les frais de voyages sont à la charge des participants. La répartition des candidats par ateliers s’effectuera sur la base des souhaits énoncés par chacun et en fonction du nombre de places disponibles dans chaque atelier.

Les formulaires de candidature dûment remplis sont à envoyer à l’adresse ueeprague2017@gmail.com avant le 30 avril 2017.

Comme dans les précédentes UEE du réseau OFFRES, le travail sera organisé en conférences plénières (le matin) et en ateliers thématiques (l’après-midi). Nous aurons cette année l’occasion d’entendre une quinzaine de conférenciers francophones (de France, de Belgique, d’Italie, d’Europe centrale et orientale) issus des différentes sciences humaines, mais aussi des sciences de la nature.

Parmi les conférenciers invités : Luís Manuel Bernardo, Jean-Marc Besse, Georges Bondor, Catherine Coquio, Felice Cimatti, Bernard Feltz, Josef Fulka, Daniele Giglioli, Thierry Hoquet, Nenad Ivić, Karel Kleisner, Philippe Sabot, Maja Vukušić Zorica.

Les ateliers thématiques ont pour principale vocation la formation méthodologique à la recherche – notamment à la rédaction d’articles et de communications. Coordonné (de préférence) par deux responsables, chaque atelier comprend habituellement cinq à huit participants. Suite à la sélection des candidats, les responsables d’ateliers contacteront les participants afin de leur indiquer les textes à lire et les exposés à préparer avant le début de l’Université d’été.

Six ateliers thématiques sont proposés aux participants de l’UEE 2017 :

Atelier 1 – « Penser l’homme à partir de la vie. Éléments philosophiques pour repenser la différence anthropologique »

Dirigé par Jan Lockenbauer et Petr Prášek; supervisé par Arnaud François

Atelier 2 – « Violence politique et déshumanisation »

Dirigé par Corneliu Bilba, Loïc Nicolas et Momchil Hristov

Atelier 3 – «Désobéir pour le non-humain »

Dirigé par Ophélie Desmons et Diana Margarit

Atelier 4 – « La compagnie occidentale des spectres : économie, politique et épistémologie de l’être-hanté  »

Dirigé par Orgest Azizaj et Oriane Petteni

Atelier 5 – « L’humanité au-delà de l’humain : le mutant, l’androgyne, l’avatar, le surhomme »

Dirigé par Benedetta Zaccarello

Atelier 6 – « Monstres et monstruosités: limites externes et internes de l’humain à travers les âges »

Dirigé par Nenad Ivić et Maja Vukušić Zorica

Pour le descriptif du contenu et de la méthodologie des ateliers, voire le document La liste des ateliers UEE 2017.

L’Organisation Francophone pour la Formation et la Recherche Européennes en Sciences humaines (OFFRES) est un réseau d’enseignants, d’enseignants-chercheurs et d’étudiants fondé en 2001. Le champ disciplinaire de ce réseau est constitué par l’ensemble des sciences humaines, même si la philosophie y joue un rôle particulier de mise en rapport. L’objectif du réseau est d’assurer et de maintenir la collaboration scientifique entre les différents pays européens, et notamment d’Europe centrale et orientale, l’instrument principal (mais non exclusif) de médiation utilisé par lui étant le français. Le réseau est en prise directe, depuis sa fondation, sur les enjeux politiques majeurs de son inscription géographique : fondé dans un contexte de sortie des conflits dans les Balkans (exigeant notamment une entreprise de reconstitution de liens universitaires avec des structures académiques largement détruites par la guerre), il s’est ensuite concentré sur les modalités et le sens de l’intégration européenne (pour les pays candidats et les pays souhaitant le devenir), et il entend à présent travailler à l’élaboration d’une réponse, commune aux différents pays des différentes parties de l’Europe, aux tentations de repli identitaire qui, sous la forme d’une hostilité à l’idée d’Europe et d’une hostilité envers les migrations internationales et les mouvements de réfugiés en cours, les traversent aujourd’hui.

Aides doctorales au CEFRES, Prague (France et pays de Visegrad)

AAC : Aides doctorales au CEFRES (France et pays de Visegrad) 2017-2018

Date limite de dépôt des dossiers : 27 mars 2017 (19h00)

Publication des résultats finaux : 2 juin 2017

Période de la mobilité : 1er septembre 2017 – 31 août 2018

Le CEFRES offre des aides à la mobilité d’un an à des doctorants en 2e année de thèse ou plus inscrits dans une université en France, Hongrie, Pologne, République tchèque ou Slovaquie. Les travaux des doctorants doivent s’inscrire dans l’un des axes de recherches du CEFRES. La maîtrise de l’anglais est obligatoire, celle du français appréciée. Les doctorants retenus rejoindront l’équipe du CEFRES et participeront à la vie scientifique du centre à Prague.

Pour des doctorants de l’Université Charles et/ou de l’Académie des sciences de République tchèque, voir l’AAC en français.

Pour des doctorants de France, d’autres universités en République tchèque et des pays de Visegrad, voir l’AAC en français.

Les dossiers peuvent être envoyés en français ou en anglais.

Pour toute question, s’adresser à Mme Věra Štofaníková.

Nous nous réjouissons d’accueillir de nouveaux jeunes chercheurs de France et des pays de Visegrad et vous remercions d’avance de bien vouloir diffuser cet appel au sein de vos institutions et/ou auprès de vos doctorants.

Programme de l’Université européenne d’été de 2016 : « Peuples et populismes. Demos, ethnos, ochlos »

L’Université européenne d’été du réseau OFFRES s’est tenue du 21 au 27 juillet 2016, à l’Université de Sofia. Vous trouverez ici l’argument scientifique de cette UEE.

Les ateliers parallèles furent les suivants (Université de Sofia, 15, boulevard du Tsar Osvoboditel, Rectorat, aile sud) :

Atelier n° 1 (salle 41)  : Vladimir Milisavljević (Institut de philosophie et de théorie sociale de Belgrade), « Le peuple, la multitude et l’État : réflexions à partir d’une problématique hobbésienne »

Atelier n° 2 (salle 83b) : Ophélie Desmons (Université de Lausanne) et José Antonio Errazuriz (Université catholique de Louvain), « Les peuples ont-ils le gouvernement qu’ils méritent ? Discours populistes et espace public »

Atelier n° 3 (salle 21) : Corneliu Bilba (Université Alexandru Ioan Cusa de Iaşì) et Ciprian Jeler (Université Alexandru Ioan Cusa de Iaşì), « Sécurité et populations. Le problème de l’autorégulation »

Atelier n° 4 (bureau 48) : Loïc Nicolas (Université libre de Bruxelles), Barbora Geistová Čakovská (Institut des sciences forensiques de Slovaquie) et Julien Giry (Université de Rennes) : « Les théories du complot et leurs réponses politiques : entre populisme et paternalisme »

Atelier n° 5 (salle 63a) : Nenad Ivić (Université de Zagreb) et Maja Zorica (Université de Zagreb) : « Peuple / récit »

Tous les ateliers commencent à 15h, et se déroulent pendant l’ensemble de l’Université européenne d’été.

 

Les conférences plénières furent les suivantes (Université de Sofia, 15, Boulevard du Tsar Osvoboditel, Rectorat, aile nord, Nouvelle salle de conférences) :

21 juillet 2016 :

10h : allocutions de bienvenue

10h30 : Emile Grigorov, Université Laval, Québec : « Manipulation médiatique et tyrannie de la majorité à l’ère néo-libérale. Revisiter Tocqueville pour comprendre la révolution conservatrice en Amérique du Nord »

12h : Arnaud François, Université de Poitiers : « Entretenir l’équivoque. Le « peuple » du Front national français »

22 juillet :

10h : Dimitar Bojkov, Université de Sofia : « Régimes d’historicité et émergence du peuple comme sujet historique »

11h30 : Maja Zorica, Université de Zagreb : « Synecdoque du peuple : Sade et Pasolini »

23 juillet : 

10h : Michał Kozłowski, Université de Varsovie : « Une interprétation matérialiste de l’extrême droite est-elle possible ? »

11h30 : Balazs Berkovics, Institut de psychologie de l’Académie des sciences de Hongrie : « Jacques Rancière et l’analyse sociologique de la culture populaire »

24 juillet :

Journée libre. (À 19h : conseil du réseau OFFRES)

25 juillet :

10h00 : Patrice Canivez, Université Lille III-Charles de Gaulle : « Rousseau et le peuple souverain »

11h30 : Norman Ajari, Université Toulouse-Jean Jaurès : « Raison populiste et prophétisme noir »

26 juillet :

10h : Valentina Guéorguieva, Département d’études culturelles de l’Université de Sofia : « Les mouvements sociaux et les partis politiques : une liaison problématique »

11h30 : Diana Margarit, Département de sciences politiques, relations internationales et études européennes de l’Université Alexandru Ioan Cusa de Iaşì : « Le droit à la désobéissance. Manifestations et révoltes en Roumanie »

27 juillet :

9h30 : Nenad Ivić, Université de Zagreb : « Le peuple vu de près : Ammien Marcellin et la plebs romana »

11h : Orgest Azizaj, Académie du film Marubi (Tirana), traducteur de philosophie : « Sous le peuple, la plèbe. Esthétique et politique du corps plébéien »

15h : présentation des résultats des ateliers et conclusion de la 16e Université européenne d’été du réseau OFFRES

 

 

Université européenne d’été 2015 – Varsovie

La XVe Université européenne d’été du réseau OFFRES s’est tenue à Varsovie, du 6 au 13 septembre 2015. Elle a réuni une soixante de participants (enseignants, étudiants et enseignants-chercheurs), autour du thème suivant : « Faire justice. Quand la philosophie devient politique ». Elle a été organisée par Michal Kozłowski (Université de Varsovie) et Radmila Jovanović (Université de Belgrade), avec le soutien de Małgorzata Kowalska (Université de Białystok), et des institutions suivantes : l’Université de Varsovie, la Faculté de philosophie et de sociologie de l’Université de Varsovie, l’Institut de philosophie et de sociologie de l’Université de Varsovie, le Centre de civilisation française de Varsovie, le laboratoire ERRAPHIS (EA 3051) de l’Université Toulouse-Jean Jaurès, et le Master Erasmus Mundus EuroPhilosophie de l’Université Toulouse-Jean Jaurès. Pour retrouver le programme de cette université d’été, veuillez cliquer ici.

Université européenne d’été de 2015, Varsovie

Faire justice.

Quand la philosophie devient politique

 

Dimanche 6 septembre 2015

Accueil des participants

 

Lundi 7 septembre 2015

MATINÉE (Université de Varsovie, Krakowskie Przedmieście 26/28, Campus Central, Ancienne bibliothèque), salle 205

09h30 Allocutions de bienvenue

09h45 Patrice Canivez (Université Charles de Gaulle – Lille 3) : « J.-J. Rousseau et l’idée de justice »

11h00 Corneliu Bilba (Univeristé de Iasì) : « Le cosmopolitisme peut-il être réaliste ? »

12h15 Elżbieta Janicka (Académie polonaise des sciences) : « La place de l’innocence polonaise. La topographie symbolique de l’entourage immédiat du Musée de l’histoire des juifs polonais »

 

APRÈS-MIDI (Institut de Philosophie, Krakowskie Przedmieście 3)

15h00 Ateliers

Les six ateliers thématiques se tiennent en parallèle :

 

ATELIER 1 – La vie posthume d’Antigone

Responsables : Ondrej Švec (Faculté des Lettres, Université Charles, Prague) et Chiara Mengozzi (Faculté de pédagogie, Université Hradec Králové)

ATELIER 2 – Le projet moderne de paix perpétuelle. Du droit cosmopolitique à la démocratie globale

Responsables : Diana Margarit (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), Alexandru Tofan (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì)

ATELIER 3 –La loi en question. De Benjamin à Derrida

Responsables : Małgorzata Kowalska (Université de Bialystok), Michał Kozłowski (Université de Varsovie) et Andrzej Leder (Académie polonaise des sciences)

ATELIER 4 – Juste des images  ? L’image comme lieu et enjeu de justice

Responsables : Orgest Azizaj (Université Paris VIII) et Momchil Hristov (Université de Sofia)

ATELIER 5 – Deux facettes de la justice : Jean-Francois Lyotard et Emmanuel Levinas

Responsables : Maja Chmura (Université de Varsovie) et Monika Murawska (Université de Varsovie)

ATELIER 6 – Justice et justification

Responsables : Ophélie Desmons (Université Charles de Gaulle – Lille 3 – UMR STL) et Loïc Nicolas (ULB – F.R.S.-FNRS)

 

Mardi 8 septembre 2015

MATINÉE

10h00 Jean-Michel Salanskis ( Université Paris X-Nanterre) : « Justice, politique, philosophie »

11h15 Jacek Migasinski (Université de Varsovie) : « La notion de la justice chez E. Levinas »

12h30 Ivan Vuković (Université de Belgrade) : « Autonomie et soins : questions de justice intergénérationelle et intersexuelle »

 

APRÈS-MIDI

15h00 Ateliers

 

Mercredi, 9 septembre 2015

MATINÉE

10h00 Paul-Antoine Miquel (Université Toulouse  2-Jean Jaurès)

« Nouvelle théorie de la responsabilité en bio-politique »

11h15 Corinne Énaudeau (professeur en classes préparatoires littéraires aux lycées Henri IV et Jeanson de Sailly) : « Quand la psychanalyse devient politique »

12h30   Joanna Górnicka-Kalinowska (Université de Varsovie) : « La justice comme rationalité »

 

Jeudi 10 septembre 2015

MATINÉE

10h00 Jan Sowa (Université de Cracovie) : « Quand la technologie devient politique : philosophie et technophobie »

11h15 Teresa Święćkowska (Université de Varsovie) : « Romantic author and copyright » (conférence en anglais)

12h30 Zbigniew Kowalewski (chercheur indépendant) : « Les marxismes des rapports de production vs les marxismes des forces productives »

 

APRÈS-MIDI

15h00 Ateliers

 

Vendredi 11 septembre 2015

MATINÉE

10h00 Ateliers

 

APRÈS-MIDI LIBRE

19h00 Conseil du réseau OFFRES

 

Samedi, 12 septembre 2015

MATINÉE

10h00 Nenad Ivić (Université de Zagreb) : « La justice et la politique dans l’antiquité tardive : leçons pour le temps présent »

11h15 Maja Zorica (Université de Zagreb) : « La politique de Sade le justicier »

12h30 Andrzej Leder (Académie polonaise des sciences) : « L’universalité des droits chez Levinas : le tiers ou la médiation par le langage ? »

 

APRÈS-MIDI

Présentation des résultats des six ateliers et conclusion générale de l’UEE 2015

 

Université européenne d’été de 2014, Bruxelles

PROGRAMME de l’UEE 2014 organisée par
L’Université Libre de Bruxelles
La Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Libre de Bruxelles
Le Groupe de recherche en Rhétorique et en Argumentation Linguistique
L’Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique
L’Académie Royale de Médecine de Belgique
Responsable : Loïc Nicolas
Chargé de recherches du F.R.S.-FNRSULB – GRAL
Mercredi 16 juillet 2014
Accueil des participants
Soirée-débat à la Fondation Universitaire, Rue d’Egmont, 11 – 1000 Bruxelles, Salle « A », 18h00 – 21h00
« La France et la Belgique face à l’euthanasie »
Débat animé par Arnaud François (Université Toulouse II – Le Mirail) avec Jean Creplet (Chef de service honoraire des Hôpitaux publics de Bruxelles-Charleroi), Édouard Delruelle (Philosophe, Pr., Université de Liège), Dominique Lossignol (Chef de clinique des Soins supportifs et palliatifs à l’Institut Jules Bordet), Jean-Christophe Weber (Pr., Médecin interniste, CHRU de Strasbourg) et Frédéric Worms (Philosophe, Pr., ENS, Paris)
Jeudi 17 juillet 2014
Matinée
Université Libre de Bruxelles, Avenue F.D. Roosevelt, 42 – 1050 Bruxelles, Bât. Solvay – Salle R42.4.502 (4e étage)
09h00 Allocutions de bienvenue
09h20 Introduction par le Pr. János Frühling (Secrétaire perpétuel honoraire de l’ARMB)
09h40 Jean Creplet (Chef de service honoraire des Hôpitaux publics de Bruxelles et Charleroi) : « La médecine dans une société à la recherche de repères »
10h30 Arnaud François (Université Toulouse II – Le Mirail) : « La santé est-elle seulement une absence de maladie ? »
Pause-café
11h40 Jean-Christophe Weber (Université de Strasbourg) : « La démarche diagnostique envisagée sous l’angle de la rhétorique »
12h30 Salvatore Di Piazza (Université de Palerme) : « La médecine comme technè entre faillibilité et richesse épistémologique »
13h10 Frédéric Worms (ENS, Paris) : « Le temps ébranlé dans le soin, rétabli par le soin ? »
Après-midi
Université Libre de Bruxelles
Bât. Solvay : 15h00 – 18h30
Les huit ateliers thématiques se tiennent en parallèle :
  • Atelier 1– « Phronèsis du rhétoricien, phronèsis du médecin »

Salle : R42.4.103

  • Atelier 2 – « La santé au prisme de la sociologie : une (re)lecture des textes classiques »

Salle : R42.4.104

  • Atelier 3 – « Secourir les plus faibles, corriger des inégalités, rendre la santé ? L’exemple des discours sur le handicap »

Salle : R42.4.107

  • Atelier 4 – « Discours du patient : comprendre et interpréter »

Salle : R42.4.108

  • Atelier 5 – « Morales de la maladie, politiques de la santé »

Salle : R42.4.110

  • Atelier 6 – « Soigner les jeunes, soigner les vieux : questions d’éthiques pédiatrique et gériatrique »

Salle : R42.5.103

  • Atelier 7 – « Le récit du corps malade entre objectification et métaphore »

Salle : R42.5.107

  • Atelier 8 – « Grands Corps Malades : le signifiant clinique comme figure critique de la littérature »

Salle : R42.5.110

Vendredi 18 juillet 2014
Matinée
10h00 Édouard Delruelle (Université de Liège) : « Liberté, civilité et biopolitique »
10h40 Anna Durnova (Université de Vienne) : « Politique de l’intime : repenser la controverse sur la fin de vie »
11h20 Sylva Fischerova (Université Charles de Prague) : « La technicité de la médecine hippo-cratique et ses limites »
Pause-café
12h20 Patrick Le Cardinal (Psychiatre, EPSM Lille Métropole) : « Les entendeurs de voix ou le ré-enchantement de la psychiatrie »
13h00 Salvatore Di Piazza (Université de Palerme) : « Soigner par les mots : une fonction rhétorique »
Après-midi
Les huit ateliers thématiques se tiennent en parallèle.
Samedi 19 juillet 2014
Matinée
10h00 Steeves Demazeux (Université Bordeaux-Montaigne) : « La fabrication des troubles mentaux »
10h40 Michel Constantopoulos (Psychiatre, psychanalyste) : « Le souci de la parole. Action et transformation en psychanalyse »
Pause-café
11h40 Robert van Voren (Soviétologue – Université Vytautas-Magnus de Kaunas & Université Ilia de Tbilissi) : « Y a-t-il une reprise de la psychiatrie politique en ex-URSS ? »
12h20 Micheline Mehanna (Psychologue clinicienne, psychanalyste, dir. de publication de la Revue Européenne de Psychologie et de Droit) : « Dissidence et folie : les abus politiques de la psychiatrie en URSS »
Après-midi
Les huit ateliers thématiques se tiennent en parallèle.
Dimanche 20 juillet 2014
Journée libre
Excursion culturelle
Lundi 21 juillet 2014
Matinée
10h00 Ciprian Jeler (Université Alexandru Ioan Cuza de Iaşi) : « L’épineuse question vitale du continuum. Les maladies et la sélection naturelle »
10h40 Vladimir Milisavljevic & Eva Kamerer (Université de Belgrade) : « De l’art médical : maladie et santé entre métaphysique, épistémologie et médecine »
Pause-café
11h40 Jean-Louis Michaux (UCL, Pr. émérite & écrivain) : « Est-ce grave docteur ? Pour la vérité au malade »
12h20 Christine Fonteyne (Chef de clinique, H.U. des Enfants Reine Fabiola) : « L’annonce aux patients : pédiatrie et soins palliatifs »
Après-midi
Les huit ateliers thématiques se tiennent en parallèle.
Mardi 22 juillet 2014
Matinée
10h00 Emmanuelle Danblon (ULB) : « Rhétorique et médecine. Quelques remarques sur la culture de l’artisanat »
10h40 Jean-Louis Michaux (Pr. émérite, UCL & écrivain) : « Le roman d’un médecin opéré du cœur : pour l’expérience de la maladie par un médecin »
Pause-café
11h40 Jean-Paul Sculier (Chef de service, Institut Jules Bordet) : « L’aide de la médecine factuelle au diagnostic et à la décision médicale »
12h20 Natalia Grabar (CNRS – Université de Lille 3) : « La Health Literacy : communication et démarche thérapeutique »
Après-midi
Les huit ateliers thématiques se tiennent en parallèle.
Mercredi 23 juillet 2014 
Matinée
09h30 Daniela Tinkova (Université Charles de Prague) : « Le “mécanisme des passions” dans l’“économie animale”. Le discours médical du XVIIIe siècle sur les émotions entre état “normal” ou “pathologique” »
10h10 Stéphane Zygart (Université de Lille 3) : « La santé au-delà des corps ? Le cas des handicaps »
10h50 Paul-Antoine Miquel (Université Toulouse II – Le Mirail) : « Aspects d’une théorie des organismes »
Pause-café
11h50 Table ronde thématique :

  • Florence Caeymaex (Université de Liège) : « Épreuve et connaissance de la vérité : figures de la médecine dans la pensée de Foucault »
  • Michał Kozłowski (Université de Varsovie) : « Folie, maladie, gouvernement de la vie : sur la spécificité de la démarche foucaldienne »
  • Discussion par Nenad Ivic et Maja Zorica Vukusic (Université de Zagreb)

Après-midi

Les huit ateliers thématiques se tiennent en parallèle.

Jeudi 24 juillet 2014

Matinée

09h00 – 13h00 : présentation des résultats des huit ateliers et conclusion générale de l’UEE 2014.

Cette manifestation scientifique a reçu le soutien des organismes suivants : le F.R.S.-FNRS, VisitBrussels, l’Alliance française de Bruxelles-Europe, l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), Wallonie-Bruxelles International, la Faculté de Philosophie et Lettres de l’ULB, le Rectorat de l’ULB, la Présidence de l’ULB, le Centre de recherche en linguistique – LaDisco de l’ULB, et l’Université de Zagreb.

Programme de l’Université européenne d’été de Trnava, 2013

Logiques et langages du conflit

 

 

8 juillet (lundi) : arrivée des participants

 

9 juillet (mardi)

10h00 : ouverture de l’UEE – Tibor Pichler (directeur de l’Institut de philosophie, Académie des sciences de Slovaquie), Hervé Guillermet (attaché de coopération scientifique, technique et universitaire, Ambassade de France en Slovaquie)

10h20 : conférence 1 – Jan Sokol (Université Charles de Prague), L’argent comme langage des conflits ?

11h20 : pause

11h35 : conférence 2 – Nenad Ivić (Université de Zagreb), Tocqueville et Hugo sur les lendemains qui chantent

12h35 : déjeuner

14h30-17h30 : ateliers (séances collectives)

 

10 juillet (mercredi)

10h00 : conférence 3 – Malgorzata Kowalska  (Université de Varsovie), Avons-nous besoin de plus d’agôn dans la démocratie d’aujourd’hui ?

11h00 : pause

11h15 : conférence 4 – Corinne Enaudeau (Lycées Henri IV et Jeanson de Sailly, Paris), Lyotard : les noms, leurs logiques, leurs conflits

12h15 : déjeuner

14h30-17h30 : ateliers (séances collectives)

 

11 juillet (jeudi)

10h00 : conférence 5 – Michal Kozłowski (Université de Varsovie), De la guerre perpétuelle – le tournant dissensuel dans la critique sociale

11h00 : pause

11h15 : conférence 6 – Arnaud François (Université Toulouse II-Le Mirail), Philosophes de la vie, philosophes du conflit ? Nietzsche et Bergson

12h15 : déjeuner

14h30-17h30 : ateliers (séances collectives)

 

12 juillet (vendredi) : journée libre

10h00-12h00 : visite guidée du centre-ville historique de Trnava

Après-midi libre (activités sportives, piscine, etc.)

18h30 : conseil du réseau OFFRES

 

13 juillet (samedi)

10h00 : conférence 7 – Jean-Marc Besse (CNRS/Paris 1/Paris 7)

11h00 : pause

11h15 : conférence 8 – Guillaume Sibertin-Blanc (Université Toulouse II-Le Mirail)

12h15 : déjeuner

14h30-17h30 : ateliers (séances collectives)

 

14 juillet (dimanche)

10h00 : conférence 9 – Shahid Rahman (Université Lille 3), Legal Disputes and the Analysis of Evidence

11h00 : pause

11h15 : conférence 10 – Marián Zouhar (Académie des sciences de Slovaquie), Disagreement about Faultless Disagreement

12h15 : déjeuner

14h30-17h30 : ateliers (séances collectives)

 

15 juillet (lundi)

09h00 : conférence 11 – Petr Tůma (chef de mission adjoint de la République tchèque en Palestine), Penser le conflit israélo-palestinien

10h00 : pause

10h15 : présentation des résultats des ateliers – séance plénière

12h15 : déjeuner

13h30 : présentation des résultats des ateliers – séance plénière (suite)

14h45 : pause

15h00-17h00 : débat de clôture de l’UEE

 

16 juillet (mardi) : départ des participants

 

 Liste des ateliers

 

Atelier 1 :

La lutte pour la reconnaissance entre littérature et philosophie

Atelier dirigé par Ondřej Švec (Faculté des Lettres, Université Charles de Prague, ondrej.svec@ff.cuni.cz) et Chiara Mengozzi (Faculté des Lettres et de la Philosophie, Université de Trieste, mengozzi.chiara@libero.it)

Participants : Claudia de Anda, Jan Lockenbauer, Melenn Kerhoas

 

Atelier 2 :

Ontologies du conflit

Atelier dirigé par : Arnaud François (Université Toulouse II-Le Mirail, arndfrncois@gmail.com)

Participants : Cristiana Asavoaie, Anna Bonalume, Diana Margarit, Oriane Petteni, Ovidiu Stanciu, Petr Prášek

 

Atelier 3 :

La métaphysique de la guerre et les politiques de l’amitié

Atelier dirigé par Denis Skopin (Université de Paris 8, denis.skopin@mail.ru) et Orgest Azizaj (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, aorgest@yahoo.fr)

Participants : Cristina Macari, Sushmita Kashyap, Katarzyna Urbaniak, Madalina Guzun

 

Atelier 4 :

Accord et désaccord : une approche rhétorique du politique

Atelier dirigé par Loïc Nicolas (F.R.S.-FNRS, Université Libre de Bruxelles, loic.nicolas@ulb.ac.be)

Participants : Monika Marczuk, Radmila Jovanovic, Ophélie Desmons, George Bondor

 

Atelier 5 :

Les métaphores qui « nourrissent » les guerres

Atelier dirigé par Mária Ridzoňová Ferenčuhová (Académie des arts dramatiques et musicaux, Faculté du film et de la télévision, maria.ferencuhova@gmail.com)

Participants : Alina Popescu, Jakub Štofaník, Jana Vargovčíková, Barbora Geistová Čakovská, Ciprian Jeler

 

Atelier 6 :

Le conflit des interprétations

Atelier dirigé par : Nenad Ivić (Université de Zagreb, nivic@ffzg.hr)

Participants : Maja Zorica Vukušić, Hristina Andonovska, José Antonio Errázuriz, Tomislav Tadic, Farah Beji

 

Programme de l’Université européenne d’été de 2012, Iasì

 L’idée d’université :

éducation, tradition, émancipation

 

 

10 juillet (mardi) : arrivée des participants

11 juillet (mercredi)

9h30 : ouverture de l’UEE : Prof. Vasile Işan (recteur de l’Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), Prof. Nicu Gavriluţă (doyen de la Faculté de philosophie et sciences sociales et politiques)

10h00-11h15 : conférence 1 : Vasile Işan (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), Is there any place for liberal learning in the postmodern University?

11h30-12h45 : conférence 2 : Jan Sokol (Université Charles, Prague), Les chances et les pièges des réformes de Bologne

12h45 : déjeuner

15h00-18h00 : ateliers (séances collectives)

 

12 juillet (jeudi)

10h00-11h15 : conférence 3 : Patrice Canivez (Université Charles de Gaulle – Lille 3), « Je hais les livres »

11h30-12h45 : conférence 4 : Emmanuelle Danblon (Université libre de Bruxelles), Quel humanisme au XXIe siècle ?

12h45 : déjeuner

15h00-18h00 : ateliers (séances collectives)

 

13 juillet (vendredi)

10h00-11h15 : conférence 5 : Ştefan Afloroaei (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), La philosophie dans l’université d’aujourd’hui

11h30-12h45 : conférence 6 : Philippe Sabot (Université Charles de Gaulle – Lille 3), Faire de la philosophie à l’université

12h45 : déjeuner

15h00-18h00 : ateliers (séances collectives)

19h00 : cocktail (Institut Français de Iasì)

 

14 juillet (samedi)

Journée libre : visite de la ville de Iasì

18h30-20h30 : conseil du réseau OFFRES

 

15 juillet (dimanche)

10h00-11h15 : conférence 7 : Orgest Azizaj (Université Paris 8), De quoi l’université est-elle le lieu ?

11h30-12h45 : Conférence 8 : Nenad Ivić (Université de Zagreb), Le calmar opte pour son encre (un case study sur l’Université de Zagreb)

12h45 : déjeuner

15h00-18h00 : ateliers (séances collectives)

 

16 juillet (lundi)

10h00-11h15 : conférence 9 : Ivan Vukovic (Université de Belgrade), La raison et l’histoire : la conception kantienne de l’université

11h30-12h45 : conférence 10 : Marco Rampazzo Bazzan (Université Toulouse II – Le Mirail), La destination du savant et de la communauté des savants dans l’université (autour de Fichte et Althusser)

12h45 : déjeuner

15h00-18h00 : ateliers (séances collectives : travail de rédaction)

 

17 juillet (mardi)

10h00-14h00 : présentation des résultats des ateliers – séance plénière

14h00 : déjeuner

15h30-16h30 : débat de clôture de l’UEE

 

18 juillet (mercredi) : départ des participants

 

********

 

Liste des ateliers

 

Atelier 1 : L’université dans l’espace public, dirigé par Ondrej Švec (Université Hradec Králové et Archives J. Patočka, Académie des Sciences, Prague) et Jana Vargovčíková (Université Charles, Prague) ; coordinatrice : Nathalie Lucas (Université Toulouse II – Le Mirail) ; participants : Josef Kavka (Université Jagellonne de Cracovie), Angela Ramona Dumitru (Craiova), Giovanni Zanotti (Université de Pise / Université Humboldt, Berlin), Gim Grecu (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), Rose Mediebou Chindji (Université de Yaoundé I-FALSH)

 

Atelier 2 : L’université : communauté textuelle et enjeu politique. Dire, écrire, penser la transmission du savoir, dirigé par Mirna Velcic-Canivez (Université Charles de Gaulle – Lille 3) et Nenad Ivić (Université de Zagreb) ; rapporteur : Cristian Moisuc (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì) ; participants : Chiara Mengozzi (Université de Trieste), Camelia Gradinaru (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), Hristina Andonovska (Institut de langue macédonienne, Skopje), Maja Zorica (Université de Zagreb / Université Paris 7), Zeki Jusufoski (Université de Skopje)

 

Atelier 3 : L’université et les possibilités émancipatoires du savoir, dirigé par Emilian Cioc (Université Babes-Bolyai de Cluj) et Ciprian Jeler (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì) ; rapporteur : Barbora Geistová Čakovská (Académie des sciences de Slovaquie) ; participants : Silviu Grecu (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), Jan Lockenbauer (Université Charles, Prague), Ovidiu Stanciu (Université de Bourgogne / Université de Wuppertal), Emilia Marra (Université Toulouse II – Le Mirail)

 

Atelier 4 : Humanisme, humanités, libre examen, dirigé par Loïc Nicolas (Université Libre de Bruxelles) et George Bondor (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì) ; rapporteur : Cristian Nae (Université George Enescu de Iasì) ; participants : Jovana Ćirić (Université de Belgrade), Emanuel de Jonge (Université libre de Bruxelles), Federico Chacón (Université catholique de Louvain / UN de Cuyo, Argentine), Fraguta Zaharia (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), Evangelia Vasila (Université de Thessalonique)

 

Atelier 5 : autour du texte de Nietzsche « Sur l’avenir de nos établissements d’enseignement », dirigé par Arnaud François (Université Toulouse II – Le Mirail) et Vladimir Milisavljević (Institut de Philosophie et de théorie sociale Belgrade) ; participants : Anna Bonalume (Université de Wuppertal), José Antonio Errázuriz (Université catholique de Louvain), Cristiana Asavoaie (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), Lidija Levkov (Université de Belgrade)

 

Atelier 6 : Illuminisme et université : le conflit des facultés et l’idée d’homme, dirigé par Ioan Alexandru Tofan (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì) et Diana Margarit (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì) ; rapporteur : Blerina Hankollari (Université Toulouse II – Le Mirail) ; participants : Jakub Štofaník (Université Charles, Prague), Lelia Marcău (Université Babes-Bolyai de Cluj), Ion Vrabie (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì), Cristina Macari (Université Alexandru Ioan Cuza de Iasì)