Archives mensuelles : juillet 2017

Appel à contributions – revue Knjizevna smotra, de l’Université de Zagreb, numéro spécial consacré à la littérature française

APPEL A CONTRIBUTIONS pour le numéro spécial de la revue « Književna smotra » consacré à la littérature française édité par Nenad Ivic et Maja Vukusic Zorica

 

Littérature des limites – Limites de littérature

 

Chaque littérature fait partie de réseaux complexes (linguistique, culturel, etc.) dans lesquels se nouent les relations particulières entre la langue et l’expression et la littérature qui la fonde et, sur un autre niveau, entre les problématiques et les thèmes appartenant à d’autres disciplines. Si l’on comprend la littérature comme un discours et une écriture, il semble que la littérature contemporaine, après avoir été au XIXe siècle comprise dans le sens restreint de Belles Lettres, est, dans un sens, revenu à la définition ancienne, rhétorique, de littérature comme tout ce qui est écrit, ce qui est caractéristique surtout de roman, mais aussi de tout récit (littérature documentaire, historique, etc.).

Une problématique est ici de tout premier intérêt : la problématique des limites. Limites entre le discours littéraire et le discours scientifique (historique, politique, économique, anthropologique, philosophique, documentaire, etc.).

L’hypothèse que nous avançons est la suivante : si la littérature se constitue au 21e siècle comme le dépassement de limites, par conséquent elle se constitue toujours comme écart elle-même.

Par exemple, les Vies minuscules de Michon constituent le questionnement de la limite du roman historique traditionnel et l’écart par rapport à ce roman (la mobilisation des acquis de la Nouvelle histoire : la vie quotidienne, la vie des hommes sans histoire, etc.). Sur l’autre côté du spectre, Pascal Quignard, avec les Derniers royaumes et la Critique du jugement, dépassent la littérature en englobant le discours philosophique contemporain et le discours mythique. Un autre exemple possible serait Sade, avec le dépassement du discours physiologique et rationaliste du XVIIIe siècle, par le « tout dire ».

Nous invitons toutes les contributions problématisant les concepts de la limite et de l’écart dans la littérature française, soit dans le contexte actuel, soit dans le contexte historique.

Toutes les contributions seront traduites en croate et soumises à la peer review (la revue « Knjizevna smotra » fait partie des CC publications) avant la publication.

La date limite de la remise des contributions : 1er mars 2018